L'hypnose peut être utilisée pour prévenir certaines douleurs et également pour apaiser ou supprimer des douleurs inexpliquées ou chroniques déjà suivies médicalement. En aucun cas l'hypnose ne remplace la médecine, par contre elle est un excellent complément à la démarche médicale déjà mise en place.

La douleur est un langage du corps. Elle est l’expression d’un dysfonctionnement, un signal d’alarme. Elle peut créer de l'anxiété, de la dépression ou de la peur, comme à l'inverse la douleur peut être accentuée par ces émotions négatives.

Nous devrons donc déterminer les composantes qui ont conduit à cet état douloureux et rechercher ce qui en constitue la trame et entretient les symptômes, afin d’apporter une réponse appropriée. Nous irons en quelque sorte écouter l'histoire et les message qui se cachent derrière votre douleur.

Chaque être humain ressent la douleur à sa manière, de sorte qu’une même cause peut produire des effets endurés différemment selon la personnalité de chacun. C’est tout le vécu émotionnel et corporel de la personne qui transparaît dans la douleur.

L’utilisation de l’hypnose est validée par de nombreuses études qui montrent que les suggestions peuvent modifier et réduire la perception de la douleur. C'est pour cela que nous vous apprendrons également à utiliser l'autohypnose. 

 

Les techniques employées sont des jeux mentaux et des exercices d’imagination. Nous ferons appel aux métaphores que vous aurez évoquées pour décrire les symptômes dont vous souffrez et  nous les modifierons, voire vous en proposerons d'autres plus aptes à vous apporter un soulagement ... mais nous utiliserons surtout le travail avec le signaling, qui permettra une communication plus directe avec votre inconscient; aller écouter les messages qu'il essaye de vous faire passer par vos ressentis corporels.

Voici une liste non exhaustive des douleurs qui peuvent être traitées par l'hypnose :

  • les migraines

  • le côlon irritable

  • les pathologies digestives chroniques

  • les soins (p.ex. les pansements pour brûlés, les piqûres, les ponctions ou toute autre intervention qui ne nécessite pas d’anesthésie générale

  • les interventions dentaires

  • avant et après une opération

  • les accouchements

De bonne raisons pour entamer une thérapie : la perspéctive de retrouver un peu plus d'indépendance (la douleur prenant moins de place dans votre vie), l'idée d'éprouver du soulagement, de jouir d'une meilleure mobilité, de consommer moins de médicaments ou d'être plus serein avant et/ou après une intervention ...

Gestion de la douleur

L'ALTERNANCE*

                                                                                         un espace au changement ... avec l'Hypnose